2/4/2021
12/7/2021

Cession/Acquisition & COVID-19 : quels dispositifs de partage du risque cédant/repreneur ?

La pandémie augmente l'incertitude sur les business models des entreprises et donc le besoin des repreneurs, dans le cadre des opérations d'acquisition, de se rassurer sur la pertinence de la valorisation de leur cible. Les Echos développent dans leurs colonnes l'exemple d'une chef d'entreprise qui a dû revoir ses attentes dans le cadre de la vente de sa PME, et concéder 10% du prix de cession en earn out, malgré l'excellente santé financière de sa structure. Aussi appelé "complément de prix", l'earn out permet de fixer une partie du prix de vente sur les performances futures de l’entreprise, et donc d'en diminuer le coût d'acquisition immédiat et de se prévenir contre les éventuels impacts de la pandémie sur son activité. Une garantie de plus pour le repreneur, dont la frilosité permet également le regain d'intérêt pour le "crédit-vendeur". Marginalisé un temps, il rassure désormais les repreneurs en poussant les cédants à prendre une part du risque, en finançant directement une partie de la cession de leur entreprise, aux côtés de la banque du repreneur.

Source : Les Echos Entrepreneurs, février 2021

élément décoratif turquoise

Repensez les métiers du financement multipartenaire avec KLS

Vous souhaitez échanger avec l’équipe ou obtenir 
des compléments d’information sur KLS et ses produits ?