10/5/2021

Le green se développe sur le marché obligataire

Le green se développe sur le marché obligataire

C'est une déferlante verte qui touche le monde de la finance : depuis plusieurs mois on assiste à l'essor des obligations responsables, dont la rémunération est indexée sur la performance ESG de l'émetteur (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance). Après une première sur le marché obligataire en 2019 par le producteur d'énergie italien Enel, dont le coupon de l'obligation devait augmenter de 0,25% s'il n'atteignait pas à horizon 2 ans 55% de production d'électricité renouvelable, les obligations succombent à une tendance de fonds déjà bien présente sur le marché bancaire qui propose des prêts indexés sur des objectifs ESG depuis 2016. Une option verte qui séduit notamment les grandes entreprises européennes, asiatiques et étasuniennes, en particulier lors du renouvellement de leur RCF. Contrairement à la banque, qui valide les critères ESG que l'emprunteur se fixe, le marché obligataire applique le "fléchage" direct des fonds levés vers des investissements environnementaux ou responsables ; une assurance pour les investisseurs du lien direct entre le financement et son impact. Finance & Gestion souligne cependant les limites à cette approche, accessible quasi-uniquement aux grands groupes, et qui n'incite pas à plus de vert mais offre plutôt une solution de plus à des investissements durables quasi-indispensables et au périmètre souvent limité. Le fonctionnement n'est pas non plus sans peser sur les équipes finance et ESG puisqu'il vient s'ajouter aux suivi des objectifs ESG globaux de l'entreprise emprunteuse. Pour autant, l'émission de green bonds inclut des conditions initiales avantageuses pour l'émetteur, ce qui explique leur développement et contribue à rééquilibrer le rapport entre investisseurs et emprunteur. En effet, le sens unique de l'ajustement de marge—à la hausse en cas de non-atteinte des objectifs ESG fixés—place, en théorie, l'emprunteur comme systématiquement perdant.

Source : Finance & Gestion, mars 2021

Repensez les métiers du financement multipartenaire avec KLS

Vous souhaitez échanger avec l’équipe ou obtenir 
des compléments d’information sur KLS et ses produits ?