2/6/2022
23/9/2022

Le niveau d’endettement des entreprises représente-t-il une menace pour le système financier ?

Avec la crise du Covid, de nombreuses entreprises ont dû augmenter leur niveau d’endettement. C’était sans savoir que cette pandémie mondiale allait être suivie d’un conflit en Ukraine, d’une forte inflation, et d’une possible récession. Aujourd’hui, avec ce cumul de facteurs, la dette pourrait représenter une menace pour le système financier, selon un rapport publié le 23 mai par la Banque des règlements internationaux (BRI).

Dans ce rapport, on peut notamment lire que “lorsque la dette est élevée, les chocs peuvent accroître les difficultés de remboursement, et l’impact sur la stabilité financière peut être amplifié par la baisse des prix des actifs et les pertes des intermédiaires financiers”.

Une situation préoccupante selon la Banque centrale européenne, compte tenu du contexte actuel

Même si le taux d’endettement historique rencontré en 2020* a légèrement baissé avec la reprise mondiale en 2021, cela n’en reste pas moins préoccupant selon les superviseurs de la Banque centrale européenne (BCE). D’ailleurs, Andrea Enria - président de la supervision bancaire à la BCE - invitait les banques « à revoir leurs projections et leurs trajectoires de capital aussi sur la base de scénarios hostiles pour être en mesure de savoir quelle serait leur position si les choses tournaient plus mal que prévu » lors d’une conférence organisée mi-mai par l’Institut Montaigne à Paris.

Les prix de l’énergie et des matières premières ayant fortement augmentés, les marges des entreprises et leur capacité à rembourser leurs emprunts risquent d’être impactées. Les entreprises seront aussi confrontées à une augmentation des taux, ce qui devrait accentuer le poids de leurs charges financières.

Un possible assouplissement des conditions de remboursement des PGE

En France la Confédération des petites et moyennes Entreprises (CPME) alerte le nouveau gouvernement français quant à la menace que représente le remboursement des prêts garantis par l’Etat (PGE). En effet, dans la cadre de la crise Covid, des PGE ont été attribués à 700 000 entreprises pour un montant total de 143 milliards d’euros. Or, une grande partie de ces bénéficiaires a démarré le remboursement de cette aide, alors que le contexte lui est défavorable. Pour éviter de mettre ces sociétés en difficulté, un effort de la part de l’exécutif est demandé par la confédération patronale, de façon à « faire de l’étalement du remboursement des PGE une de ses priorités. ». Il lui est notamment demandé de simplifier la procédure, et d’allonger la durée de remboursement des PGE (10 ans au lieu de 6 ans), le tout sans que cela n’impacte la notation des entreprises.

*En 2020, l’endettement des acteurs économiques privés (entreprises non financières et ménages) correspondait à 170 % du PIB mondial

Source : Les Echos du 24/05/2022

élément décoratif turquoise

Repensez les métiers du financement multipartenaire avec KLS

Vous souhaitez échanger avec l’équipe ou obtenir des compléments d’information sur KLS et ses produits ?