10/12/2020

Les banques sont-elles prêtes pour l'IA ?

Les banques sont-elles prêtes pour l'IA ?

Depuis qu'une intelligence artificielle a battu l'Homme au jeu de Go en 2016, l'IA est partout. McKinsey détaille dans un long papier comment l'IA peut transformer la banque, et comment la banque peut en tirer parti. À l'échelle mondiale, les revenus associés à l'IA dans la banque pourraient prochainement atteindre mille milliards de dollars US, sur des métiers aussi variés que le marketing, la gestion des risques, les RH, la finance et l'IT. De nombreux exemples du recours à l'IA pour améliorer l'expérience client au sein des banques fleurissent sur la planète, de la sécurité biométrique au smile-to-pay, en passant par la lecture intelligente de documents contractuels. La banque intelligente pourrait ainsi bientôt proposer des services inédits, associés à de la donnée extra-bancaire, comme un bonus sur assurances lié aux pratiques sportives ou cycles de sommeil du client, ou encore des notifications push en fonction de ses habitudes de consommation. Les services aux pros, petites et moyennes entreprises, ne sont pas en reste : déclarations d'impôts pré-remplies, conseiller virtuel, etc. Encore faut-il que la banque relève le défi du cadrage de son recours à la data, au cloud et aux API, pour contrer ses faiblesses systémiques liées à un core system souvent peu malléable, à des délais de réponse trop longs, et à une réluctance générale à la collaboration avec des acteurs externes sur ces sujets de données.

Source : McKinsey, septembre 2020


Repensez les métiers du financement multipartenaire avec KLS

Vous souhaitez échanger avec l’équipe ou obtenir 
des compléments d’information sur KLS et ses produits ?