19/3/2021

Quel rôle pour les assureurs dans les "prêts participatifs" de Bercy ?

Quel rôle pour les assureurs dans les "prêts participatifs" de Bercy ?

Après l'annonce par Bercy, début mars, d'un accord trouvé avec Bruxelles sur la mise en place d'un dispositif de prêts participatifs, garantis à hauteur de 30% par l'État et dédiés à la relance, les assureurs, futurs investisseurs, ont choisi Eurotitrisation* pour piloter le fonds de 16 milliards d'euros à destination des PME/ETI, annoncé pour mi-avril. Ce choix d'une société de gestion indépendante rassure ces investisseurs, inquiets par un niveau d'information disparate entre les acteurs du modèle, notamment entre les investisseurs et les banques originatrices qui ne conserveront que 10% dans leur bilan. Les assureurs insistent notamment via la Fédération Française de l'Assurance dans Les Echos, sur la nécessité de sélectionner des entreprises "saines avec un projet de développement" affichant une note équivalente à BB- ou plus. Ils réclament également que les prêts supérieurs à 10M€ soient analysés à la fois par la banque d'origine et la société de gestion. Enfin, les assureurs soulignent le besoin de clarifier pour chacun d'entre eux le montant des capitaux à dédier à la constitution du fonds, et émettent des réserves sur un intérêt annoncé à 2%. Le fonds en cours de constitution devrait pouvoir générer quelque 10 000 ou 15 000 prêts, selon une 1ère estimation.

*actionnariat principalement partagé entre CACIB, Natixis et BNP Paribas

Source : Les Echos Entrepreneurs, mars 2021

Repensez les métiers du financement multipartenaire avec KLS

Vous souhaitez échanger avec l’équipe ou obtenir 
des compléments d’information sur KLS et ses produits ?